Troubles de la vision, verres correcteurs à Epernay

 Le choix de vos verres correcteurs est déterminé par cinq éléments :

  1. La géométrie
  2. L'indice de réfraction (plus l'indice est grand, plus le verre est plat et mince)
  3. La matière
  4. La teinte
  5. Les traitements
  1. Un type de verre pour chaque trouble visuel
Les verres simples foyers ou « unifocaux » :

Ils traitent un problème de vue en particulier : myopie, hypermétropie, astigmatisme ou presbytie (si choix de montures en demi-lune). La puissance du verre reste identique sur toute sa géométrie.

Les verres multifocaux pour une correction de la presbytie :

- Les doubles foyers ou « bifocaux » sont formés de deux segments. Dans la partie supérieure du verre, correction de la vision de loin ; dans la partie inférieure, correction de la vision de près.

- Les triples foyers ou « trifocaux » possèdent trois segments. La partie supérieure est destinée à la vision de loin ; la partie intermédiaire corrige la vision intermédiaire et la partie inférieure rectifie la vision de près.

- Les verres de proximité offrent une vision nette de près et une vision à mi-distance avec un champ étendu. Ils vous permettent de lire des documents et de travailler sur écran sans retirer vos lunettes.

- Les verres progressifs fournissent une correction visuelle fluide entre les zones de vision. Ils procurent une vision parfaite à toutes les distances.

Les verres toriques sont ajoutés en complément d’un défaut visuel pour corriger un problème d’astigmatisme. 

  1. Les verres spéciaux

Conçus pour les fortes myopies, les hypermétropies et les compensations prismatiques, ces verres sont destinés à améliorer le confort du porteur et à rendre la monture optique plus esthétique.

  1. Des atouts pour chaque matière
Les verres minéraux ou « verres en verre » :

S’ils sont lourds et fragiles, ces verres résistent aux rayures et à l’abrasion.

Les verres organiques :

Fabriqués avec des matières synthétiques, ils sont plus légers que les verres minéraux. Ces verres résistent également aux chocs et peuvent être soumis à un traitement durci pour accroître leur résistance aux rayures.

Les verres en polycarbonate :

Minces et esthétiques, ces verres sont très résistants aux chocs. Nouvelle génération de verres organiques, ils sont 20 à 30% plus légers que leurs prédécesseurs et garantissent une protection totale contre les UVA et UVB.

  1. La teinte des verres correcteurs
Les verres blancs :

Plusieurs types de verres blancs sont capables de filtrer l’ensemble des ultraviolets, tandis qu’un verre solaire bas de gamme ne permettra qu’une protection faible des U.V.

Les verres photochromiques :

Assurant une protection contre les UVA et UVB, ces verres sont légers et résistants. En s’assombrissant au soleil, ils évitent l’éblouissement.

Les verres teintés :
Grâce à leur teinte, ces verres permettent de diminuer la luminosité et offrent donc une protection contre l’éblouissement.
Les catégories de verres teintés sont définies par les directives européennes depuis 1995.



TIERS PAYANT GROUPAMA et SANTECLAIR

AU MAGASIN DU CENTRE COMMERCIAL CARRFEOUR:

ATOL CARREFOUR

13 QUAI DE MARNE

51200 EPERNAY