<< retour

Verres optiques, correction de l’hypermétropie

L’hypermétrope a une meilleure vision de loin que de près.
Si l’hypermétropie est faible, l’hypermétrope est capable d’avoir une vision correcte de loin en faisant un effort, ce qui peut entraîner une fatigue oculaire.
L’œil est « trop court ».
L’image se crée en arrière de la rétine.
Si vous ressentez une fatigue visuelle ainsi que des maux de tête, ils sont probablement dus à un effort d’accommodation. Ces signes se manifestent le plus souvent le soir et après le travail.

Verres optiques, correction de l’hypermétropie

Lorsque l’hypermétropie est faible, il est possible qu’elle ne se manifeste pas avant 35-40 ans car l’œil accommode afin de restituer une image nette.

Si ce trouble de la vue est élevé, il est détecté assez tôt chez l’enfant. Il est fréquemment associé à un strabisme dont la correction doit se faire rapidement. Le verre correcteur est convergent (convexe) et plus épais au centre qu’au bord afin de replacer l’image sur la rétine.

Il existe trois niveaux d’hypermétropie
  1. L’hypermétropie légère, entre 0 et 2 dioptries (généralement inaperçue jusqu’à 35-40 ans).
  2. L’hypermétropie moyenne, entre 2 et 8 dioptries.
  3. L’hypermétropie forte, entre 8 et 20 dioptries.

 Ces degrés sont caractérisés par la dioptrie, unité de mesure spécifiant la valeur du trouble visuel et déterminant la puissance du verre correcteur.

À l’instar de la myopie, l’épaisseur du verre correcteur utilisé pour corriger l’hypermétropie s’établit en fonction du niveau du défaut visuel.
TIERS PAYANT GROUPAMA et SANTECLAIR

AU MAGASIN DU CENTRE COMMERCIAL CARRFEOUR:

ATOL CARREFOUR

13 QUAI DE MARNE

51200 EPERNAY